Avis littéraire : Utøya – L’Affaire Breivik, de Laurent Obertone

Bonjour les lecteurs, 

Je reviens aujourd’hui avec un ouvrage un peu particulier. En effet, il s’agit d’un roman mais inspiré de faits réels. Ici, et le titre nous guide clairement sur le sujet, il s’agit de la retranscription de la tuerie d’Oslo et d’Utøya le 22 juillet 2011. Sous forme d’un docu-fiction puisque Laurent Obertone se base sur les faits ayant réellement existés pour y baser son roman. C’est publié aux éditions Ring, dans la collection La Mécanique Générale.

Laurent Obertone est un journaliste d’investigation et un romancier. Quoi de plus normal de se servir de ses nombreuses recherches sur le sujet pour écrire un roman. Le fait est qu’en plus ici, il a réellement souhaité montrer l’envergure de la psychologie et de la personnalité complexe d’Anders Breivik.

Tout d’abord, l’auteur retrace les agissements et la chronologie de la tuerie qui a eu lieu sur l’île d’Utøya, minute par minute. Il y reprend les questionnements supposés d’Anders Breivik pendant ces longs moments. Il y évoque les victimes, les unes après les autres, égrenées au fil du récit petit à petit, comme une litanie morbide. 

Dans la suite, il revient sur la préparation d’Anders Breivik pendant 9 ans, la construction de sa psychologie, l’élaboration de son plan macabre. Il revient également sur son procès et sur son emprisonnement ensuite. Sur les questions (toujours supposées évidemment !) qu’il est amené à se poser. 

L’auteur revient également sur les entretiens psychologiques effectués, ceux-là même qui ont conduits Breivik à devoir répondre de ses actes puisque considéré comme mentalement responsable. 

Mon avis sur cette lecture…

C’est une lecture difficile. Vous pouvez vous en douter, rien que le sujet est très particulier. Mais c’est d’autant plus difficile que ce livre fait un peu moins de 500 pages et vous prend aux tripes. J’en ai d’ailleurs fait un cauchemar ce qui ne m’arrive pour ainsi dire jamais ! J’ai été complètement happée d’une part mais aussi cette lecture m’a travaillée. 

A nous décrire les moindres faits et gestes aussi bien de Breivik que de certaines victimes, j’ai été dérangée au point de me trouver en plein cauchemar dans une prise d’otage. C’est à ce moment que je me suis dit : « il faut vraiment que je le termine vite et que je passe à autre chose, parce que là, ça ne va plus ! ». 

Cette version est une version augmentée. Je ne sais pas de ce que comprenait la première version, je ne sais pas non plus ce qui a été rajoutée, toujours est-il qu’ici, c’est très complet. Rien n’est laissé au hasard, le travail pour arriver à ce résultat a du être titanesque. 

Je ne peux que vous recommander ce livre si tout ce qui touche à ce sujet pour intéresse (n’y voyait en revanche aucun malentendu sur ma phrase, ce n’est pas être morbide que d’aimer lire des livres-témoignages !). 

Je vous retrouve vite pour un nouvel article, d’ici là, belles lectures à vous, 

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *