Avis littéraire : Surface, d’Olivier Norek

Bonjour les lecteurs,

Je reviens aujourd’hui, une nouvelle fois, avec un thriller. Et pas des moindres ! Il s’agit du dernier thriller d’Olivier Norek, Surface, paru aux éditions Michel Lafon le 04 avril 2019. C’est parti pour mon avis 🙂

Le synopsis …

Dans ce polar, nous allons suivre Noémie, la chef de groupe des Stups du célèbre 36 quai des Orfèvres. Alors qu’elle intervient pour une perquisition qui s’annonce musclée, elle se fait tirer dessus, en plein visage …

Comment se reconstruire après cela ? Pourrait-elle seulement un jour reprendre son arme dans ses mains ? Tirer avec ? Passer ses journées avec ses collègues comme si de rien n’était, alors qu’elle est désormais défigurée …?

A Paris, d’une part, plus rien ne la retient, et d’autre part, on lui fait bien sentir qu’on ne veut plus d’elle … Noémie va alors devoir rejoindre la commune de Decazaville, de nouveaux collègues, une nouvelle équipe à diriger, et elle n’est pas à l’abri des surprises, bonnes comme mauvaises …

Mon avis sur Surface …

Bien sûr, j’ai déjà de nombreuses fois entendu parler d’Olivier Norek. Je n’en avais entendu que des bonnes choses, des avis élogieux sur ce Maestro du thriller à la française. Mais je n’avais jamais rien lu de cet auteur, alors, une fois devant Surface, évidemment, j’en attendais énormément.

Et je n’ai pas été déçue du tout ! Olivier Norek nous entraîne dans la vie de Noémie, dans ses blessures et ses attentes contrariées, dans sa progression vers la guérison. J’ai beaucoup aimé ce personnage plein de facettes, complexe et très intéressant. Autant de blessures physiques qui ont un lien direct avec ses douleurs morales.

J’ai trouvé l’intrigue intéressante, on tourne les pages plus vite qu’il n’en faut pour le dire ! Il n’y a pas d’incohérence et encore mieux, Olivier Norek nous fait découvrir des pans de la Police Nationale que je ne connaissais pas, comme les plongeurs par exemple !

Pour conclure, c’est une sorte de Cold Case à la française, rondement bien mené, avec de l’action, des rebondissements, des découvertes. En somme, tous les codes du polar sont là, le job est fait et bien fait ! Ravie d’avoir pu découvrir la plume et l’univers d’Olivier Norek. Une chose est sûre, ce ne sera pas mon dernier de lui 🙂

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez déjà lu de lui et si Surface vous fait envie !

A très vite,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *