Avis littéraire : Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal

Bonjour à vous amis lecteurs,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une nouvelle chronique. Cette fois, il s’agit d’un roman que vous avez sans doute déjà beaucoup vu sur les réseaux et sur la toile en général : Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal.

Le synopsis …

Dans ce roman, nous allons suivre Simon. Personnage principal et en quelques sortes non. Nous allons plutôt suivre l’histoire du coeur de Simon. De son vrai coeur, son organe, celui qui garde un soupçon de vie après le fameux accident de la route. Simon et ses copains s’adonnent au surf. En ce dimanche matin, ils vont prendre l’air sur leur planche. Malheureusement, un accident de la route vient perturber leur programme et Simon ne s’en sortira pas …

Simon était un jeune garçon, mais aussi un fils, un frère, un ami, un petit-ami … Comment vont réagir ses proches face à cette terrible annonce ? Que vont-ils découvrir de faire ?

Mon avis sur ce roman vivant …

En règle générale, lire des romans ayant eu beaucoup de prix Littéraire me fait peur. Peur d’être déçue, peur de mettre la barre trop haute, peur de ne pas adhérer au style … Et en plus, généralement, le fait de l’avoir vu partout pendant un bon moment me rebute complètement à la lecture.

Bref. Je savais que le film allait sortir au moment où j’ai décidé d’acheter le bouquin. Mais j’ai attendu un bon moment avant de m’y plonger.

Je n’ai pas adhérer à toute l’histoire. Il y a un style qui m’a par moment un peu dérangé. Ceci étant, je trouve que ce roman est une belle leçon de vie ! On a tous été confrontés à la mort à un moment ou à un autre, ici, le but n’est pas de nous préparer, mais de nous exposer les ressentis d’une maman, d’un médecin, d’un ami …

Globalement, j’ai lu ce roman assez vite. Je n’ai pas pleuré, mais l’émotion était bien présente. Je ne sais pas ce que donne le film, mais je serai curieuse après cette lecture, de voir s’il est fidèle à l’histoire de base.

Et vous, vous l’avez lu ? Vous l’avez lu ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire,

Douces lectures à vous et à très vite,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *