Avis littéraire : Maharajah de M.J. Carter

Bonjour les lecteurs,

Aujourd’hui, je viens vous présenter le troisième thriller que nous avons eu la chance de lire dans le cadre de la Team Thriller du Cherche-Midi. Il s’agit de Maharadjah de M.J. Carter. 

Le synopsis …

Dans Maharajah, nous nous retrouvons tout d’abord à Calcutta en 1837. Les Indes sont aux mains de la colonie britannique et de tout ce que cela signifie.

Les personnes faisant partie de la Compagnie sont des gens principalement imbus de leurs personnes et hautains, convaincus que sans eux, les Indes seraient devenues un territoire de débauche.

C’est dans ce contexte que nous faisons la connaissance de William Avery et de Jeremiah Blake. Leur rencontre ne présage pas de bonnes relations, mais ils vont devoir s’unir pour réussir une mission : retrouver le grand auteur Xavier Mountstuart.

Ils unissent donc leurs forces pour s’engager dans une aventure remplie de péripéties.

Mon avis sur Maharajah …

Lorsqu’il est arrivé chez moi, j’ai d’abord été subjuguée par sa couverture. Tout y est, sur fond noir, les têtes de morts, les coloris, elle est magnifique. Pour ce type de lecture, je ne lis presque pas la quatrième de couverture. Etant donné que ce n’est pas une lecture que je « choisis » à proprement parler, je me laisse guide.

C’est une lecture que j’ai fait en commun avec mes copines de la Team Thriller du Cherche-Midi, nous étions donc cinq en tout. J’étais entourée de Steph, d’Estelle, de Sybil, et de Cyrielle.

Nous voilà donc parties toutes les cinq pour découvrir l’Inde à travers les aventures rocambolesques de Blake et Avery.

Alors … Comment dire … Le fond du roman est bon, il y a des intrigues, de l’aventure (même si je ne vous cache pas que j’ai eu l’impression de les suivre pendant leur marche interminable tout au long du récit) et des découvertes.

La plume peut déconcerter pendant les premières pages, un style particulier, quelque peu ancien, des tournures dont on est pas habitués quand on lit du contemporain depuis un certain temps.

Alors non, je ne dirai pas de Maharajah qu’il est mauvais. Au contraire, c’est un très bon roman d’aventures, dans lequel on découvre les paysages de l’Inde, la vie à cette époque coloniale, les coutumes qui étaient de mise dans ce temps là. Concrètement, on apprend beaucoup de choses, certaines pouvant même nous déranger un peu car complètement éloignées de notre époque actuelle.

Le bémol …

La chose sur laquelle je voudrai revenir à présent, c’est sur le fait que ce livre nous a été présenté comme un thriller. Et là, je dis non. Non, pour moi, c’est un roman d’aventures, un vrai, mais pas un thriller. Pas même un thriller psychologique. Il ne répond pas aux codes de ce style littéraire. Je n’ai pas trouvé de rebondissements de situation, d’intrigue à m’en donner des migraines, ni même de l’angoisse …

Mon (gros) bémol se trouve donc sur ce point (qui n’est tout de même pas négligeable me direz-vous !).

Si vous l’avez lu aussi, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ? Est-ce que, pour vous, ce livre s’apparente à un thriller ?

A très vite pour une nouvelle chronique,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *