Avis littéraire : Les heures souterraines, de D. de Vigan

Bonjour la Compagnie,

J’espère que vous vous portez tous bien et que vous profitez de vos vacances pour les plus chanceux.

Je reviens aujourd’hui avec un nouvel avis littéraire d’une auteure que j’apprécie particulièrement : Delphine de Vigan, et son roman, Les Heures Souterraines.

Alors, j’avoue, je vais vous parler de ce roman alors que le top départ des vacances estivales a été donné pour beaucoup d’entre nous. Je sais. Mais j’ai tellement aimé ce roman que je me devais de vous en parler. Coup de coeur lors de ces heures souterraines.

L’histoire …

Les Heures souterraines, c’est l’histoire de deux personnages, Mathilde et Thibault, que la vie n’a pas épargnée. Ces deux personnages ne se connaissent pas, ne se sont même jamais vus. Leur seul point commun : ils habitent Paris.

Delphine de Vigan nous embarque dans les vies respectives de ces deux protagonistes.

Mathilde, elle, voit sa vie devenir un enfer à cause de son travail. A l’heure de la reconnaissance en maladie professionnelle du maintenant trop connu « burn out », l’auteure nous dépeint parfaitement le mal-être au quotidien de cette femme qui a tout donné à son travail et à ses collègues. Elle souhaiterait tant s’en sortir, profiter de la vie et de ses enfants, mais les difficultés sont trop grandes et trop lourdes …

Thibault, quant à lui, vient de se séparer. Il voulait cette séparation, et ne se résignait pas à franchir le pas. Pourtant, en cette journée du 20 mai, il l’a fait. Nous allons donc le suivre dans sa journée, dans sa folle aventure quotidienne au volant de sa voiture.

Mon ressenti …

J’ai toujours beaucoup aimé Delphine de Vigan, sa plume et sa délicatesse à toute épreuve. Dans Les Heures souterraines, le contrat est encore magnifiquement rempli.

Mathilde et Thibault vont-ils se rencontrer ? Vont-ils se croiser dans l’immense jungle qu’est la ville de Paris ?

Par ailleurs, ce que j’aime aussi particulièrement, c’est le fait que l’intrigue se passe en une seule et même journée. On sent monter l’ambiance et l’énervement des deux personnages crescendo.

Plus encore, ce roman nous pousse à nous remettre en question. Et nous, que trouvons-nous dans notre métier ? Ne devrions-nous pas mettre de côté cet emploi pour lequel nous nous causons beaucoup de souci et préféré nous retrouver auprès de nos proches ?

Véritable critique de la société actuelle, Delphine de Vigan nous embarque dans une journée parisienne classique, dans son métro, dans ses relations inconnues mais tellement convenues car quotidiennes.

Une fois de plus, c’est avec un grand plaisir que j’ai lu ce roman …

Et vous ? L’avez-vous lu ?

A très vite,

F.

2 réponses sur “Avis littéraire : Les heures souterraines, de D. de Vigan”

    1. Bonjour Claude. Je suis d’accord avec toi quant à la fin du roman … Beaucoup de personnes doivent d’ailleurs avoir le même avis que nous ! (N’en disons pas plus, ce serait dommage 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *