Avis littéraire : La Femme de Dieu, de Judith Sibony

Bonjour à vous les lecteurs,

Aujourd’hui, je viens vous présenter un roman de la rentrée littéraire de septembre. Il s’agit du roman de Judith Sibony, la Femme de Dieu, paru aux éditions Stock.

Le synopsis …

Quatre personnages principaux. Quatre destins qui se rejoignent. Il y a Elisabeth, l’actrice toujours aussi magnifique d’année en année. Il y a son mari, metteur en scène, qui n’a d’yeux que pour sa fille, Julie. Il y a aussi la maîtresse de Robert, Natacha, une jeune femme, belle et talentueuse.

Bien entendu, il y a d’autres personnages qui gravitent autour de cette histoire, mais pour moi, les principaux sont ceux-ci.

Ces quatre personnages évoluent dans le milieu du théâtre, milieu des faux-semblants, du paraître. Pas si étonnant finalement que l’auteur ait choisi ce milieu pour traiter de son histoire.

Mais quelle histoire justement ? Eh bien, d’un côté, il y a la trahison, la tromperie, le mariage qui part à vau-l’eau. D’un autre côté, Natacha, la maîtresse de Robert souhaite avoir un enfant. Rentre donc en compte le second thème de ce roman : la procréation médicalement assistée.

Mon avis sur la Femme de Dieu …

Dans l’ensemble, j’ai aimé ce roman, malgré quelques longueurs parfois.

Tout d’abord, j’ai été séduite par l’univers du théâtre. Comme je l’indique plus haut, c’est un choix qui me semble très astucieux. Le monde du spectacle en règle générale implique les décors, les costumes, le maquillage … autant d’artifices pour paraître ce que l’on est pas.

Ici, le but pour plusieurs des personnages (si ce n’est même pour tous finalement), c’est de se montrer sous le meilleur jour aux yeux de tous. Alors qu’au fond d’eux-mêmes, c’est tout le contraire.

Second point : j’ai aimé la résonance de chacun des protagonistes. Chaque passage nous explique la vision de chacune de ces personnes. Les points de vue diffèrent.

Par ailleurs, il est important de noter que ce roman a pour trame de fond une histoire de famille, de mensonges et de non-dits.

Il s’agit donc, pour moi, d’un bon premier roman. N’oublions pas que c’est toujours un exercice délicat, et selon moi, ici, c’est plutôt réussi !

Qu’en avez-vous pensé si vous l’avez lu ?

A très vite pour un nouvel avis littéraire, d’ici là, belles lectures à vous,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *