Avis littéraire : Fais de moi la colère, de Vincent Villeminot

Bonjour à vous les lecteurs,

Un nouvel avis littéraire arrive sur le blog aujourd’hui. Un avis lié à la sélection des 68 Premières Fois puisqu’il s’agit du roman de Vincent Villeminot, Fais de moi la Colère, publié aux éditions Les Escales.

Le synopsis …

Dans ce roman, nous suivons le parcours d’Ismaëlle. Elle est orpheline de mère depuis sa naissance. Et désormais orpheline de père suite à la chute mortelle de celui-ci dans le lac.

Presque mineure et maintenant seule, elle décide d’arrêter l’école de pêcher, comme son père.

Un jour, des corps sans vie remontent à la surface du lac. Qui sont ces personnes ? D’où viennent-elles ?

Ismaëlle fait des rencontres, des jeunes hommes qui pêchent aussi, et qui ont besoin de sa barque. Et puis, un jour, elle décide de monter haut dans le village, dans un manoir dont on parle beaucoup en ville. A l’intérieur de ce manoir, il ne reste plus rien, il est vide, complètement vide.

Mais une personne vit là. Ezéchiel, qui se dit fils d’un « ogre » africain.

Nous savons dès le début du roman qu’Ismaëlle porte son enfant. Cette histoire est finalement la leur, celle de leur rencontre et de leur bataille contre la Bête qui sommeille dans le lac.

Mon avis sur Fais de moi la Colère …

C’est un récit atypique issu d’une imagination terrible. C’est un roman qui parle d’une traque, d’une guerre contre un ennemi invisible, qui se tasse sous l’eau.

Evidemment, cette Bête qui se cache sous la surface n’est pas sans rappeler le Monstre du Loch Ness (tout du moins, pour ma part).

C’est donc quelque chose de totalement surnaturel. Mais une autre vision du roman peut avoir lieu. Un axe de lecture beaucoup plus social. On peut parler de celui qui est rejeté, celui qui est traqué dans la société. Celui qui fait peur également.

Ezéchiel est un personnage étonnant, très particulier, qui est clairement éprouvé par son enfance. Quelque peu dérangeant aussi.

Ce roman est dérangeant par moment. La plume est toutefois fluide, malgré quelques longueurs à mon goût.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous l’avez lu, je suis curieuse de savoir si vous partagez mon avis !

Je vous retrouve très vite pour un nouveau billet sur le blog, d’ici là, portez-vous bien,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *