Avis littéraire : L’Ecrivain Public, de Dan Fesperman

Bonjour à vous les lecteurs,

J’ai le plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel avis littéraire. Aujourd’hui, je passe en revue un nouveau thriller venu tout droit des éditions Cherche-Midi, il s’agit de l’Ecrivain Public, de Dan Fesperman. Go !

Le synopsis …

New York. 1942. Pleine Seconde Guerre Mondiale. Nous faisons la connaissance de Woodrow Cain, un flic fraîchement débarqué dans la Grosse Pomme. Visiblement, il n’est pas là par hasard …

Peu de temps après avoir pris son poste, et déjà un meurtre … un homme retrouvé sur les Docks. Qui est-ce ? D’où vient-il ? Que veut dire ce tatouage sur son corps … Autant de questions que va devoir se poser Cain pour réussir à s’intégrer.

Par chance, il croise sur son passage un certain Danziger, qui se dit « Ecrivain Public ». Parlant plusieurs langues, Danziger est forcément au courant de la vie de ces clients, qui, pour la plupart, ont encore de la famille en Europe, où la Guerre fait rage. C’est en lisant un article de journal parlant du corps retrouvé sur les Docks, qu’il va volontairement se rapprocher de Cain. Danziger sait plus de choses qu’il ne veut en dire, et cela pourrait bien faire plonger les deux compères dans un abîme plus dangereux qu’ils ne le pensent …

Mon avis sur l’Ecrivain Public …

Clairement, pour moi, l’Ecrivain Public est clairement un polar, et non un thriller. Pas de sang, pas de scène de violence extrême. En revanche, il y a beaucoup, voire même énormément de personnages. Qu’ils soient policiers ou non, il y a une multitude de seconds rôles qui gravitent autour de Danziger et Cain.

Par moment, c’est même relativement compliqué à comprendre. Un conseil, si vous le commencez, ne le lâchez pas pour une autre lecture, au risque de ne plus se souvenir de qui est qui.

C’est sans aucun doute une lecture qui se mérite. Il y a également beaucoup de descriptions de lieu, de la ville de New York, des retours en arrière pour en savoir plus sur les vies des deux personnages principaux. En somme, il faut suivre.

Pour ma part, je l’ai lu d’une traite. Je ne saurai dire s’il m’a plu ou non. Ce qui est sûr, c’est que cette lecture m’a demandé beaucoup d’effort.

De plus, et j’avais déjà eu l’occasion de le lire concernant Pays Provisoire, la période de la Première et de la Seconde Guerre Mondiale ne me passionne pas particulièrement. Or, dans ce polar, c’est totalement omniprésent. A tel point qu’il faut aussi reconnaître le travail de fond de l’auteur qui est phénoménal.

Il me semble sans conteste que ce polar, écrit par un américain, doit sans doute beaucoup plus convenir aux américains. A juste titre parce qu’ils connaissent l’Histoire de leur pays, et les affaires ayant pu avoir lieu dans la période de la Seconde Guerre Mondiale.

C’est en tout cas, un polar qui vous plaira si vous aimez les intrigues bien carabinées sur fond d’Histoire Américaine et forcément Mondiale.

Je vous mets ici, le lien qui vous emmène sur le site du Cherche-Midi si vous souhaitez en savoir encore un peu plus 😉

A très vite pour un nouveau post, d’ici là, belles lectures !

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *