Avis littéraire : La Blessure, de Jean-Baptiste Naudet

Bonjour à vous,

C’est l’heure d’un nouvel avis littéraire, encore une fois pour un roman des 68 Premières Fois. Aujourd’hui, nous allons parler ensemble du premier roman de Jean-Baptiste Naudet, à savoir, La Blessure, paru aux éditions de l’Iconoclaste.

Le synopsis …

C’est un roman à plusieurs voix. Il y a celle de Jean-Baptiste, évidemment, qui raconte son histoire, cette histoire. Puis, il y a celle de sa mère, Danièle, lorsqu’elle avait une vingtaine d’années.

Il y a enfin la voix de Robert, l’amour de jeunesse de Danièle. On apprend rapidement que Robert a du partir à la guerre, en Algérie. Son regard va d’ailleurs quelque peu changer au fur et à mesure du roman, notamment son point de vue sur la Guerre et sa présence en Algérie.

Le roman a une forme épistolaire par endroit, il n’y a pas que des lettres, mais au moins une, deux ou trois selon les chapitres.

Mon avis sur la Blessure …

Pour être tout à fait honnête, je n’aurai sans doute jamais lu ce roman s’il n’avait pas été dans la sélection des 68 Premières Fois. Je vous l’avais déjà dit ici, le thème des Guerres, ce n’est pas ma tasse de thé.

Ce roman, je l’ai apprécié pour deux raisons (entre autres !). Tout d’abord, j’ai aimé la relation épistolaire entre Danièle et Robert. J’ai aimé cet échange tantôt romantique, tantôt coquin, voire fraternel par moment.

On sent leur côté espiègle, l’amour qu’il y a entre eux. Ils n’ont qu’une seule envie : se retrouver après la guerre, se marier, vivre heureux et libres, enfin !

Ce que j’ai aussi aimé, c’est la voix de Robert. On le sent fébrile quand il part, quand il raconte à Danièle son arrivée au pays. Le garçon presque adolescent qu’il est au moment de partir devient un homme au fur et à mesure. Il nous parle de sa vie sur le front, des collègues, de la guerre …

C’est un roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, à découvrir. Il peut sans doute plaire à un grand nombre 🙂

L’avez-vous lu ?

A très vite, d’ici là, portez-vous bien,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *