Avis littéraire : Retrouver Gabrielle, de Jean-Benoît Dumonteix

Bonjour à vous les lecteurs,

J’ai le plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel avis littéraire. Il s’agit d’un premier roman, celui de Jean-Benoît Dumonteix, Retrouver Gabrielle, entre polar et roman. C’est parti !

Le synopsis …

 » Marcus n’a plus d’homme dans sa vie. Ni de mère, depuis cette nuit de janvier 2008 où Gabrielle a disparu sans prévenir ni laisser de trace. De quoi faire sombrer dans la dépression son psychologue de fils.
D’autant qu’après une enquête policière inaboutie, Marcus s’était convaincu d’abandonner les recherches et d’oublier… Jusqu’au jour où il reçoit un pli anonyme comportant des photos de sa mère, prises alors qu’elle avait 20 ans.
Qui est en train de jouer avec lui ? Et quels secrets ces photos inédites recèlent-elles ?
Avec l’aide du détective Lacoste, il reprend les recherches, bien décidé, cette fois-ci, à venir à bout du mystère. De Paris à Périgueux en passant par Lacanau, il découvrira bien plus que ce qu’il avait imaginé.  »

Un fils qui recherche sa mère, qui a besoin d’en savoir plus sur sa disparition pour avancer. Au lieu de faire le choix de prendre un inspecteur de police pour mener l’enquête, Jean-Benoît Dumonteix privilégie l’enquêteur, le fameux détective. Ce personnage d’ailleurs est relativement attachant puisqu’il commence sa carrière.

Mon avis sur Retrouver Gabrielle …

Il s’agit d’un premier roman et c’est important de le signifier. Evidemment, à la lecture, il peut y avoir des maladresses, des tournures de phrases peu heureuse, mais sachez que l’auteur a tout fait lui-même et pour cela déjà, c’est une réussite.

Ensuite, concernant l’histoire à proprement parler. Il y a des moments où l’intrigue traîne un peu à mon goût. Bien entendu, il ne s’agit pas exclusivement d’un polar ou thriller où on peut s’attendre à un rythme haletant, palpitant. Ici, l’auteur préfère mettre en place le décor de l’action, les personnages qui vont graviter autour de l’enquête. Cela permet d’asseoir le cadre principal de l’histoire. Les pages se tournent toutes seules et j’ai passé un bon moment de lecture.

Les premiers romans ont (en tant que lecteurs) une saveur particulière à mon sens. On va vraiment à la rencontre d’un univers et d’une personnalité singulière et c’est tout à fait le ressenti que j’ai eu en refermant ce roman !

Bravo Jean-Benoît pour ce travail accomplit !

Quant à nous, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article, d’ici là, portez-vous bien 🙂

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *