Avis littéraire : Petits Hommes, de Konrad Laghos

Bonjour à tous,

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour que je vous présente un roman de Konrad Laghos, Petits Hommes.

C’est un roman issu de la rentrée littéraire de septembre 2017 que j’ai eu la chance de découvrir via une masse critique de Babelio.

Le synopsis …

Petits hommes, c’est l’histoire d’André. André, c’est un enfant qui est à l’école primaire près de Paris. L’histoire se passe entre 1996 et 1997. Autant dire, au même moment où j’étais aussi à l’école primaire, ça aide à se projeter dans certaines scènes qui se passent dans la cour de récréation.

André vit uniquement avec sa mère, Marguerite. Celle-ci est professeur au lycée. On comprend au fil du roman, que le papa d’André, William est beaucoup plus âgé que sa maman. Mais ici, pas d’histoire de famille qui se déchire suite à un divorce par exemple.

On suit donc principalement André. Ainsi que son fidèle acolyte, Jean. Jean est le fils de Guila, une des meilleures amies de Marguerite. Les deux enfants ont donc grandis ensemble et se connaissent par coeur. Mais ces petits hommes sont en train de grandir. Chacun va vivre dans son parcours, des couacs, qui vont les obliger à grandir un peu pus vite, un peu pus rapidement aussi.

Mon avis sur ces Petits Hommes …

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ces Petits Hommes. Le personnage d’André est particulièrement attachant. On le sent intelligent, sensible aussi. Il vit une relation fusionnelle avec sa mère. A tel point que, quand celle-ci commence une histoire, André laisse plus ou moins ses passions de côté …

Ce roman est sensible, la plume est belle. Beaucoup de sous-entendus que j’ai particulièrement aimé. Sans en dire trop, Konrad Laghos laisse au lecteur se faire son propre avis sur les situations et comprendre les choses à son rythme.

Paru aux éditions Intervalles, je vous le recommande vivement. C’est un roman dont, pour ma part, je n’avais pas beaucoup entendu parler lors de cette rentrée littéraire, et pourtant, il en vaut le détour.

N’hésitez pas à me laisser un petit mot en commentaire si vous l’avez lu ou s’il vous tente 🙂

On se retrouve très vite pour une nouvelle chronique, d’ici là, belles lectures à tous,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *