Avis littéraire : Les gens heureux en format graphique

Bonjour amis lecteurs,

J’ai le plaisir de revenir pour une nouvelle chronique aujourd’hui pour vous parler d’une bien jolie lecture. Il s’agit de l’adaptation en bande dessinée du roman d’Agnès Martin-Lugand Les gens heureux lisent et boivent du café paru le 31 janvier 2019 aux éditions Michel Lafon.

Souvenez-vous. Je vous avais parlé du roman du même titre juste ici. Je vous avait dit que j’avais eu un réel coup de coeur pour ce roman à l’époque. Je l’avais lu en vacances en Martinique et je n’avais pu arrêter sa lecture jusqu’à la fin.

Alors forcément, quand l’adaptation en roman graphique est sortie, je n’ai pas pu résister à l’envie de la lire.

Je veux surtout ici vous parler de mon ressenti vis à vis de la lecture du roman graphique, étant donné que vous pouvez déjà retrouver ma lecture du roman initial sur le blog.

Le roman graphique …

Tout d’abord, parlons de l’illustration de Véronique Grisseaux et Cécile Bidault. Je trouve le travail remarquable sur les dessins et les choix des couleurs. Les pastels nous bercent de douceur. Le choix de la représentation des personnages est habile. Ils ressemblent à ce que j’avais en tête.

Evidemment, il est difficile de retranscrire un roman de quelques 200 pages d’un roman en bande dessinée, il faut donc faire des choix pour relater l’histoire. Ici, l’intrigue glisse. On ne manque rien de la détresse de Diane au début, on ne rate pas la soirée du Nouvel An où tout se met en place entre elle et Edward et surtout, on les suit de façon très poétique.

C’est un bien jolie adaptation d’un si joli roman. C’est un roman graphique je vais garder précieusement chez moi et que je prendrai plaisir à rouvrir de temps à autre, c’est certain.

Avez-vous lu ce roman d’Agnès Martin-Lugand ? Et ce roman graphique ?

Jolie journée à vous les lecteurs, portez-vous bien, et à très vite

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *