Avis littéraire : D’ici là … de Carène Ponte

Bonjour à vous tous, chers lecteurs,

J’ai le plaisir de revenir sur le blog pour vous parler d’un roman qui sort aujourd’hui. Il est tout beau, il est tout chaud : je parle bien entendu du nouveau roman de Carène Ponte, paru aux éditions Michel Lafon. Son titre ? D’ici là, porte toi bien.

Le synopsis …

« Avec son sable fin et son ciel azur, l’Avenue du Parc Resort and Spa est  l’endroit idéal pour se remettre d’un coup dur. À condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l’adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu’elle s’est fait plaquer au pied de l’autel. Jessie s’est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s’impose. Apolline rêve d’un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire.

Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s’apporter un soutien inattendu.

Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l’espoir. »

Six femmes qui ne se connaissent pas, vont, chacune à leur manière, voir leurs vies changer, se modifier. Pour certaines, des regrets sont là, des espoirs, des attentes. Un méli-mélo de circonstances, d’actes manqués au bout de ces vies.

Mon avis sur ce roman …

Pour moi, sans doute, un des meilleurs de Carène Ponte. Tout du moins, un de mes préférés avec Tu as promis que tu vivrais pour moi.

Ce que j’ai aimé ici, et ce que j’aime en règle générale dans les romans de Carène, c’est cette véracité. Elle ne cherche pas à faire dans l’original d’une situation rocambolesque. Ici, elle raconte la vie, aussi simplement qu’elle se passe dans le réel. N’importe qui peut se reconnaître dans un des personnages de ce roman.

Les personnages justement : une autre force de Carène. Avec son humour parfois bien trempé, elle n’hésite pas à dépeindre les événements de la vie, qu’ils soient heureux, ou moins heureux d’ailleurs …

Elles nous ressemblent. Ces femmes pourraient être nos mères, nos sœurs ou nos amies. Elles sont attachantes, et on se plait à suivre leurs histoires.

En somme, un très bon roman de Carène Ponte, qui sent bon l’été et surtout l’amitié 🙂

A très vite pour un nouvel avis,

F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *