Avis littéraire : Les gens heureux en format graphique

Bonjour amis lecteurs,

J’ai le plaisir de revenir pour une nouvelle chronique aujourd’hui pour vous parler d’une bien jolie lecture. Il s’agit de l’adaptation en bande dessinée du roman d’Agnès Martin-Lugand Les gens heureux lisent et boivent du café paru le 31 janvier 2019 aux éditions Michel Lafon.

Souvenez-vous. Je vous avais parlé du roman du même titre juste ici. Je vous avait dit que j’avais eu un réel coup de coeur pour ce roman à l’époque. Je l’avais lu en vacances en Martinique et je n’avais pu arrêter sa lecture jusqu’à la fin.

Alors forcément, quand l’adaptation en roman graphique est sortie, je n’ai pas pu résister à l’envie de la lire.

Je veux surtout ici vous parler de mon ressenti vis à vis de la lecture du roman graphique, étant donné que vous pouvez déjà retrouver ma lecture du roman initial sur le blog.

Le roman graphique …

Tout d’abord, parlons de l’illustration de Véronique Grisseaux et Cécile Bidault. Je trouve le travail remarquable sur les dessins et les choix des couleurs. Les pastels nous bercent de douceur. Le choix de la représentation des personnages est habile. Ils ressemblent à ce que j’avais en tête.

Evidemment, il est difficile de retranscrire un roman de quelques 200 pages d’un roman en bande dessinée, il faut donc faire des choix pour relater l’histoire. Ici, l’intrigue glisse. On ne manque rien de la détresse de Diane au début, on ne rate pas la soirée du Nouvel An où tout se met en place entre elle et Edward et surtout, on les suit de façon très poétique.

C’est un bien jolie adaptation d’un si joli roman. C’est un roman graphique je vais garder précieusement chez moi et que je prendrai plaisir à rouvrir de temps à autre, c’est certain.

Avez-vous lu ce roman d’Agnès Martin-Lugand ? Et ce roman graphique ?

Jolie journée à vous les lecteurs, portez-vous bien, et à très vite

F.

Avis littéraire : Si je mens … de Sarah Pinborough

Bonjour les lecteurs,

J’ai le plaisir de vous retrouver ici pour un nouvel avis littéraire. Et ça tombe bien, car le thriller / polar dont je vous parle, sort justement aujourd’hui aux éditions Préludes. N’ayez crainte : comme toujours lorsque je vous parle d’une lecture de ce type, je vous en dis juste assez pour vous décrire le livre, mais ne vous spoile rien de l’intrigue 🙂

Continuer la lecture de « Avis littéraire : Si je mens … de Sarah Pinborough »

Avis littéraire : J’ai encore menti, de Gilles Legardinier

Bonjour à tous les lecteurs,

Une nouvelle chronique arrive aujourd’hui sur blog et je vais vous parler d’un auteur très connu mais que je n’avais jamais lu, à savoir Gilles Legardinier et son dernier roman « J’ai encore menti ».

Le synopsis …

Dans ce roman, nous allons suivre Laura, le personnage principal. Laura nous explique au début du livre, qu’elle travaille dans le milieu social et qu’elle a été victime d’un accident. Elle nous le raconte, mais surtout, c’est l’après qu’elle va raconter. En effet, suite à cet accident, elle va être obligée de tout réapprendre. Le choc à la tête a été trop brutal et Laura a perdu la mémoire.

Elle ne reconnait donc plus ni sa famille, ni ses amis, ni ses collègues. Elle ne sait même plus faire ses lacets. Laura a devoir tout apprendre comme le ferait un enfant.

Mais elle va alors voir la vie et les gens différemment. Son objectif avant sa chute était de trouver l’amour, alors, est-ce que ce sera le cas ?

Mon avis sur J’ai encore menti …

Mon avis est nuancé. Je n’ai pas détesté, mais je n’ai pas non plus tout aimé (loin de là).

C’est le premier roman de Gilles Legardinier que j’ai lu. J’en avis forcément beaucoup entendu parler, que ce soit sur la toile ou même lors des Salons du Livre. C’est surtout pour cette raison que j’ai accepté de lire son dernier roman.

C’est rigolo. Oui, les situations sont le plus souvent drôles. Oui, l’auteur a des facilités pour écrire et raconter ce qu’il voit. Mais parfois, j’ai trouvé des lourdeurs. Des paragraphes qui ne servaient pas à grand chose dans l’histoire à part permettre à l’auteur de délecter ses lecteurs de quelques tournures rigolotes.

Le fait est que c’est justement cela qui m’a dérangé. J’ai trouvé que les tournures rigolotes enlevaient de la profondeur à l’intrigue. Finalement, c’était assez fade …

J’ai tout de même bien apprécié la fin, à partir du moment où Laura, l’héroïne va aller à la rencontre de l’amour …

Je ne sais donc pas si je lirai d’autres romans de Gilles Legardinier. C’est exactement le style de lecture qui pouvait me plaire il y a quelques années, mais désormais, je cherche des récits plus travaillés, plus profonds.

Et vous, que pensez-vous des romans de Gilles Legardinier ?

N’hésitez pas à me dire en commentaire, et je vous retrouve vite la semaine prochaine, d’ici là, belles lectures à vous 🙂

F.

Avis littéraire : The Promised Neverland

Bonjour à vous tous,

Je reviens aujourd’hui avec une chronique un peu particulière car c’est la toute première fois que j’en fais une de ce genre sur le blog. Je viens vous parler manga ! Pas forcément mon style de prédilection à la base, j’ai tout de même été heureuse de faire cette lecture dont je vous parle juste ici 🙂

Continuer la lecture de « Avis littéraire : The Promised Neverland »

Avis littéraire : La Pythie, de Mélanie Chappuis

Bonjour les lecteurs,

Je vous retrouve avec plaisir aujourd’hui pour un nouvel avis littéraire. Il s’agit du dernier roman de Mélanie Chappuis, la Pythie 🙂

Le synopsis …

Nous allons faire la connaissance d’Adèle et suivre son histoire. Quand nous la rencontrons, elle est toute jeune, en admiration devant sa grand-mère qui représente ses racines d’Amérique Latine. Elle semble être une jeune fille rêveuse, qui se questionne et qui se représente sa vie d’une certaine façon.

Et puis, Adèle grandit … elle va à la fac, rencontre des amis, et puis un amoureux. Le premier qui saura vraiment l’aimer. Dans ses bras, elle va voir. Voir comment son amoureux va mourir. Mais quelle est cette prophétie ? D’où vient-elle ? Pourquoi Adèle et pas une autre fille ?

Mon avis sur la Pythie …

Une quête. Voilà la manière dont j’ai lu ce roman. Après avoir bien planté l’histoire, les circonstances et l’intrigue, Mélanie Chappuis nous entraîne dans la cause. Pourquoi justement est-ce Adèle qui a ce « don » (si l’on peut appeler cela ainsi d’ailleurs).

Le personnage d’Adèle a trouvé un écho en moi. Une recherche. Qui sommes-nous vraiment ? Par quoi sommes-nous animés ? Et si on se pense mauvais ou bon, le sommes-nous vraiment ?

Adèle va vivre mille vies en une. Elle va rencontrer des tas d’hommes et de femmes, elle va être plurielle mais aussi universelle. C’est un personnage fort sur lequel Mélanie Chappuis a pu bâtir cette histoire. Cela peut sembler farfelu au départ, et pourtant, c’est intéressant de pousser les recherches sur les pythies.

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à lire ce roman initiatique, presque un roman d’apprentissage en somme. La plume de Mélanie est toujours aussi fluide, certains passages sont réellement magnifiques à lire.

Je ne peux donc que vous le conseiller 😉

A très vite pour un nouvel avis littéraire, d’ici là, belles lectures à vous,

F.